Les technologies d'assainissement non collectif

Plusieurs types de technologies d’assainissement non collectif sont présents et réglementaires. Chacun comporte ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients.

On distingue deux grandes familles :

1) Les systèmes par filtration

Comment ça fonctionne ?

Ces systèmes traitent l’eau usée par filtration et fonctionnent en deux étapes :

  • un pré-traitement via une décantation primaire ou fosse toutes eaux.
  • un traitement par filtration au travers d’un média naturel ou artificiel. 

Quel produit choisir ?

Trois catégories de filières sont distinguées dans cette famille :

1. Les filières traditionnelles

​Le traitement des eaux usées domestiques s’effectue par le sol ou par un sol reconstitué avec un lit de sable siliceux. Ces filières dites « traditionnelles » ne consomment pas d’énergie électrique pour le traitement. Cependant, leur emprise au sol est importante et le sable doit être recyclé et renouvelé entre 10 et 20 ans. La profondeur du rejet pour les filières drainées se situe aux alentours de 1,20 m par rapport au terrain naturel. 

2. Les filtres compacts

Ce principe épuratoire est fortement similaire au principe épuratoire de la filière traditionnelle. Cependant, le traitement des eaux usées domestiques s’effectuent, ici, grâce à un média filtrant innovant (soit du xylit, soit des copeaux de noix de coco, soit de la laine de roche, soit du zéolithe, soit des écorces de pins, …). L’emprise au sol est nettement inférieure à celle  d’une filière traditionnelle et ce, grâce à la concentration du média dans une seule cuve. La profondeur du rejet varie de 1,05 à 1,80 m par rapport au terrain naturel.

3. Les filtre plantés

Cette filière est une combinaison d’un massif sableux avec un support végétal (roseaux) qui,  par une action mécanique, favorise la percolation des eaux usées pré-traitées.

2) Les micro-stations

Vos eaux usées sont ici traitées en 3 étapes :

  • un décanteur primaire
  • un réacteur biologique
  • un clarificateur

Deux catégories de micro-stations existent :

1. Les micro-stations à culture de bactéries fixées

Au travers ce système d’assainissement non collectif, le traitement des eaux usées est assuré par des micro-organismes (= des bactéries). Présents dans la micro-station d’épuration, ils sont fixés sur un support bactérien (comme par exemple les oxybee en forme de nid d’abeille) et ils vont consommer les micro-polluants pour ensuite dégrader la pollution de l’eau.

Ce dispositif d’assainissement non collectif est souvent considéré comme la solution idéale pour le traitement des eaux usées domestiques à variation de charge. En effet, la micro-station à culture fixée supporte très bien les variations de volume d’eaux usées à traiter (en cas de vacances, d’invités à la maison, …). Grâce à une recirculation des boues vers le décanteur primaire (= 1er compartiment de la station), les bactéries sont alimentées en permanence et ne cessent jamais de se développer. Cela permet donc un fonctionnement permanent de votre dispositif, même en cas d’absence. Votre tranquillité est assurée à tout moment.
 

2. Les micro-stations à culture de bactéries libres (ou SBR)

L’assainissement des eaux usées est, ici aussi, assuré par des micro-organismes (= des bactéries). La différence par rapport à une culture fixée est que les bactéries évoluent librement avec les effluents sur lesquels elles vont se fixer pour dégrader la pollution de l’eau. Ce système supporte moins les variations de charges des eaux usées à traiter et est donc moins adapté aux habitations familiales.

Galerie